Boucharlat Patricia

Non loin de la mer, 2019
Présentation du travail:

Patricia Boucharlat (née en 1980 au Puy en Velay) vit et travaille à Marseille. Elle est diplômée de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille en 2006 (DNSEP avec mention). Artiste polymorphe, son travail mêle étroitement la photographie, l’installation et le dessin.

Ses expositions personnelles récentes comprennent notamment Singularité Pittoresque à la Galerie Territoires Partagés, Marseille (2019), Non loin de la mer, La Vitrine – Galerie Art-Cade, Marseille (2019) Histoires Naturelles, Espace GT, Marseille (2018), nothing special, à l’Hôtel Le Ryad, Marseille (2017), Chimères Végétales, Le PLAC, Toulon (2017) etc … ;
En parallèle de ses expositions, elle aime collaborer avec d’autres artistes. Elle est entre autre co- fondatrice de l’AtelieRnaTional en 2010, et en 2013 elle réalise la scénographie du spectacle Neiges pour la Cie Okkio. Elle développe également des interventions artistiques liées à sa pratique et travaille avec des institutions telles que le FRAC mais aussi avec un réseau d’associations : La Forêt en Papier, Arts et Développement etc …

« Les paysages que je propose sont comme des miroirs du réel mais un réel un peu transformé, décalé. Cadrés par la photographie, je considère ces images moins comme des paysages ouverts que comme des espaces ambigus nous proposant plusieurs histoires. J’ai toujours été sensible à la mise en scène, au décor, à l’artefact ; je pense notamment aux panoramas, ces décors peints du 18ème siècle, véritables œuvres à sensation, qui ont provoqué des émotions fortes auprès du public. Il y a quelque chose d’extrêmement fascinant dans ces dispositifs de représentation du paysage. De même, les belvédères ou « points de vue remarquables » que nous rencontrons lors de nos voyages sont pour moi une source d’inspiration. La présentation d’une photographie, la manière dont je la donne à voir est de fait déterminante dans mon travail. Je fais ainsi attention à ce que chaque image reçoive une attention particulière afin de révéler sa singularité. La photographie permet l’intuition, permet de se laisser guider par des impressions. Ensuite, vient le temps de la création, celui où choisissant précisément les images que je vais présenter, je pense également à leur mise en scène. Comment faire dialoguer les photographies entre elles, composer l’espace, mettre en lien cet agencement du végétal et de l’artifice. Mes recherches sur le paysage m’ont amené à m’intéresser à la notion philosophique allemande de stimmung (def: humeur, ambiance). La stimmung permet d’appréhender comment la notion de paysage, par un acte intellectuel autant que plastique, se détache de celle de nature et de comprendre par là que tout paysage est une double exposition: de son concepteur comme de celui qui le regarde. » Patricia Boucharlat, 2019.

Téléphone:
06 16 40 39 23
  • Nature morte, 2012
  • Série Chilienne, 2004
  • I, 2019
  • Perce pierre, 2019
Nous suivre @ Instagram